Good Agriculture

Nous aidons nos 1 500 partenaires producteurs à réduire leur impact sur l’environnement lorsqu’ils cultivent leurs pommes de terre. Nous surveillons étroitement leurs activités en les aidant à optimiser la plantation, la croissance et la récolte des pommes de terre de manière responsable, et ce, depuis plus de 30 ans.

Pour accomplir son engagement en faveur d’une agriculture plus durable, McCain concentre ses efforts sur quatre grands domaines :

1- PRÉSERVATION DES PRODUCTEURS GRÂCE À DES PARTENARIATS DURABLES

Nos partenaires européens partagent nos valeurs : 100 % d’entre eux s’engagent dans un processus de certification durable pour leurs cultures de pommes de terre, et font l’objet d’un audit annuel réalisé par un tiers indépendant. Les programmes de certification (VVA, Vegaplan, GlobalGAP®1) portent notamment sur les bonnes pratiques agricoles en matière de sécurité alimentaire et de protection environnementale. Nous œuvrons aux côtés de nos partenaires, de manière durable, et leur apportons l’expertise de nos 30 agronomes pour les aider à optimiser leur production agricole et la qualité de leurs pommes de terre. Nous proposons également à nos producteurs partenaires des contrats commerciaux sur plusieurs années afin d’accroître leur visibilité sur leurs revenus ainsi que sur les investissements futurs.

2- PRÉSERVATION DE L’EAU GRÂCE À DES RESTRICTIONS D’IRRIGATION

Aujourd’hui, (seuls) 25 % des champs sont irrigués.

Nos producteurs européens utilisent des systèmes d’irrigation automatique à certaines étapes de la culture en cas de déficit pluviométrique. Ces systèmes permettent à nos producteurs de prévoir l’irrigation lorsque les cultures ont le plus besoin d’eau. Au total, seul un quart des champs dont la production est destinée à McCain sont irrigués, respectant ainsi les législations européenne, nationale et locale. En Pologne, deux exploitations de pommes de terre ont installé un système d’irrigation par goutte-à-goutte, permettant à l’eau de s’écouler régulièrement et directement vers la racine des plants. Ce système permet d’accroître les économies d’eau et d’énergie.

3- PRÉSERVATION DES SOLS EN LIMITANT L’UTILISATION DE PRODUITS PHYTOSANITAIRES

En dix ans, nous avons réduit de 25 % l’utilisation de pesticides et avons limité le recours à l’azote. Nous avons réduit de 25 % le nombre de principes actifs issus des pesticides utilisés dans les champs dont la production est destinée à McCain Europe Continentale au cours des dix dernières années (entre 2006 et 2016), soit 1 000 tonnes de moins. Notre engagement va de pair avec une étude que nous avons menée sur les pesticides ayant un impact environnemental plus faible. Sur une période similaire (entre 2007 et 2016), l’utilisation de nitrates (un type d’engrais) a été limitée à 8 % par hectare cultivé en Europe continentale.

4- PRÉSERVATION DE L’AVENIR EN INNOVANT DANS DES EXPLOITATIONS DURABLES

McCain teste des méthodes agricoles plus durables dans dix exploitations pilotes en Europe.

Dans des exploitations belges, néerlandaises, polonaises et françaises sélectionnées, nous sommes déterminés à trouver de nouvelles façons de nous améliorer et d’avancer sur la voie d’un avenir plus durable. Nous visons à réduire l’utilisation de produits phytosanitaires (par rapport à l’utilisation moyenne entre 2013 et 2015) de 20 % dans nos exploitations pilotes, tout en garantissant la qualité des produits et une production agricole élevée, et en préservant les sols. Parallèlement, 60 de nos exploitations ont mis en place des mesures pour préserver la biodiversité à la suite d’une étude et d’une campagne de sensibilisation.

Nous ne nous arrêtons pas là et sommes déterminés à poursuivre nos efforts. D’ici 2020, McCain prévoit de réduire la quantité d’eau utilisée pour l’irrigation de 7 % pour chaque tonne de pommes de terre cultivée, et de diminuer l’utilisation de pesticides et de nitrates de 10 % dans l’ensemble des exploitations par rapport à l’utilisation moyenne entre 2013 et 2015, en déployant dès que possible de nouvelles technologies, en cultivant des variétés de pommes de terre plus résistantes, et par le biais d’autres solutions alternatives.